5 févr. 2014

L'ÉTÉ NOIR D'ALEXANDER MCQUEEN


Une campagne de pub qui marche sur les plates bandes du film d'horreur. Je suis tombé dessus hier soir et ça m'a fait vraiment froid dans le dos. 

On retrouve ici l'atmosphère souvent inquiétante dont nous avait habitué le créateur Alexander McQueen, rappelez vous par exemple de ses robots, de ses apparitions holographiques presque spectrales ou de ses mannequins aux protubérances frontales digne des pires extraterrestres. Ici l'on retrouve Kate Moss qui, même après la mort du créateur, reste semble t'il liée à jamais à l'image de la maison britannique. 

Nuit obscure, silhouette toute de cuir vêtue, visage luisant, poupée vaudou, emprunts librement inspirés à Jack l'Éventreur, prise de vue voyeuse, omniprésente et malsaine, déjà vu chez Agent Provocateur qui mettait déjà en scène à l'époque la sulfureuse Kate Moss, nous plongent avec crainte dans un grunge esthétique si cher à la maison McQueen. 

Une campagne vraiment réussie, dirigée par Steven Klein, très loin du glamour de la robe de mariée de Kate Middleton et qui renoue avec les premières inspirations de l'écorché vif McQueen.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire