18 avr. 2014

LE BOUTON D'OR DE CHRISTOPHER KANE


S'il y a bien une pièce que l'on peut retenir des collections londoniennes Printemps/Été de septembre dernier c'est ce pull en cachemire de Christopher Kane. 
Au départ sur les photos de Style.com je pensais qu'il s'agissait d'un sweat-shirt en coton blanc cassé et je comptais bien en faire mon nouvel ami de l'été. Oui oui je pique souvent vos sweats les filles désolé. Mais en tombant sur ce qui est en réalité un pull sur Net-A-Porter les sequins et le cachemire m'ont pas mal dissuadé ... et ne parlons même pas du prix, là c'est clair et net : Hors Budget! 
Néanmoins je garde l'idée en tête! Car parmi tous ces vêtement à motifs qui nous assomment chaque jour dans les campagnes de pub, sur les arrêts de bus, sur les kiosques à journaux, sur chaque page de magazine, des tigres, des yeux, et des fleurs en veux tu en voilà, voici enfin un motif certes floral mais qui sort du lot et dont je ne me lasserais pas. Cette coupe anatomique de bouton d'or me renvoie directement en enfance, dans ces vieilles planches pédagogiques de botanique que je lisais petit, je ne me rappelle plus où d'ailleurs, peut être dans les cahiers d'école de ma mère, ou sur de grandes affiches en école primaire, je ne sais plus. On peut d'ailleurs retrouver ce genre de planche chez Deyrolle (et oui il n'y a pas que des animaux empaillés), je comptais m'acheter celle du coquelicot pour décorer ma cuisine. Ça me fait aussi penser aux petits herbiers que l'on se constituait petit au retour de randonnées, ou en balade dans de beaux jardins, c'était un vrai moyen pour ma mère de nous éduquer mon frère et moi, et de nous rapprocher au plus près de la nature. Et dire qu'aujourd'hui je vis dans une ville pleine de béton et de pollution ... qu'est ce que je ne donnerais pas pour retrouver un beau jardin fleuri loin de tout pot d'échappement! 
Tout ça pour dire que j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce pull Christopher Kane, mais aussi pour ces trois autres pièces de la collection qui joue sur le même thème.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire