24 juin 2014

NEW YORK DAY 1


Alors voilà ça fait déjà plus de dix jours que je n'ai pas donné de nouvelles ici, mais pour ma défense j'étais en vacances de l'autre côté de l'Atlantique (en résumé Désolé j'peux pas cette semaine je suis à New York ... non j'vous rassure je n'ai jamais sorti ça à voix haute) donc j'ai un peu coupé mon addiction à internet, enfin j'ai essayé même si dès qu'il y avait un point free wifi je ne bougeais pas pendant une demi-heure accroché à mon téléphone. 

Donc pour me rattraper je vais bien sûr vous concocter ici un petit récap' de mon voyage et de mes bons plans comme un parfait petit blogueur lifestyle. Bon surement en plusieurs articles, histoire de pas vous inonder de tout le bordel de trucs à vous partager qui jonglent comme une balle de ping pong dans ma tête depuis mon retour. 

Je sais qu'en ce moment c'est les Menswear Fashion Weeks pour le Printemps / Été 2015 mais bon ne vous inquiétez pas, on a le temps, nos pièces préférées ne seront en boutique que dans 7 mois au minimum. Donc pourquoi pas faire une semaine américaine pour changer un peu, hein? 

Chose pas très original certes mais que je ne peux pas vous cacher ... J'ai adoré New York, non sérieusement j'ai vraiment adoré, ça me fait penser qu'il faut absolument que j'achète le hors-série du Point sur comment s'installer dans cette merveilleuse ville. J'ai adoré les américains, leur sympathie, leur énergie positive, leur hystérie parfois (même si sur le coup ça fait un peu peur cette totale absence d'inhibition). A ma grande surprise j'ai adoré ces immenses buildings de verre si éloignés du charme des immeubles haussmanniens, j'ai oublié tous mes principes de food healthy pour foncer sur les old fashioned donuts de Starbucks et leurs énormes cappuccino, je me suis perdu au milieu des successions de blocs et de rues numérotées, j'ai savouré le smoothie préféré de Paris Hilton, j'ai posé mon royal popotin sur les marches du MET comme B. and S. mais me suis surtout étouffé dans les fumées des horribles food trucks qui inondent les rues new-yorkaises. 

Bien sûr dès le premier jour j'ai fait mon petit caprice pour allé voir l'immeuble de Friends et la maison de Carrie Bradshaw au 66 Perry Street, comme un petit pèlerinage après six saisons de Sex And The City et 10 ans aux côtés des habitués du Central Perk, j'ai aussi trouvé dès mes premières minutes à New York ce qui sera chaque matin mon lieu de petit déjeuner en plein air, le sublime Bryant Park, aux airs de jardin à la française miniature, avec ses petites tables et chaises d'extérieur, son espace de jeux d'échec comme dans les films de Woody Allen, son espace de lecture de la presse du jour ou de livres pour enfant, et cette immense pelouse où mardi et jeudi les citadins du coin viennent faire leur Yoga après le travail et devant laquelle chaque mercredi un grand cours de danse est organisé. 

Quand on m'a demandé ce que j'ai préféré dans mes vacances à New York plein de choses me sont venues à l'esprit tant j'ai adoré ce séjour, mais une chose s'est tout de même détachée de tout ce " bordel de trucs à vous partager qui jonglent comme une balle de ping pong dans ma tête depuis mon retour " : le Bryant Park, où je venais chaque matin prendre mon petit déjeuner Starbucks ou Kayser (ouai je sais c'est pas très américain ça) et où je me ressourçais pour la journée. 

De là, le premier jour, je suis parti vers Greenwish Village, en faisant un détour vers Times Square qui disons le de suite n'a véritablement aucun intérêt à part pour prendre en photo des facades entières de publicités géantes ou pour apercevoir au milieu des Spiderman, et autres personnages de Sesame Street, de jeunes filles à peine majeures (espérons le tout du moins car rien n'est moins sûr) simplement vêtues d'un string couleur chaire et peinturlurées aux couleurs de l'Amérique, bras dessus bras dessous en compagnie de touristes des plus vulgaires pour une photo souvenir du plus bon goût. Sorti de cet enfer qui me brulait les yeux, j'ai bordé le quartier de Chelsea pour retrouver le paisible quartier de Greenwish Village, ses sublimes maisons, ses quelques rares terrasses, ses beaux immeubles, et surtout ces jolies boutiques jusqu'à retrouver le Washington Square Garden, au milieu des immeubles de l'université de New York, peuplé d'étudiants et d'écureuils! 

Le soleil n'était pas au rendez vous en ce premier jour de vacances, mais croyez moi, il me suivra tout le reste du séjour. Mes coups de soleil peuvent en témoigner. 

1 commentaire: